Forum Electroziq.org
http://www.electroziq.org/phpbb3/

Qu'est ce que le mouvement free/Quel est son combats ?
http://www.electroziq.org/phpbb3/viewtopic.php?f=8&t=10492
Page 2 sur 3

Auteur:  dibamix33 [ Jeu Oct 09, 2008 7:54 pm ]
Sujet du message:  re

je vois un grand debat mais la free reste la free :zcorde:

Origine du terme
Le verbe anglais to rave peut se traduire par « délirer », « divaguer » ou « s'extasier ».

Le terme rave a été utilisé pour désigner une soirée (party) dès les années 1960 à Londres par les descendants des immigrants venus des Caraïbes [réf. nécessaire]; il fut ensuite repris dans les années 1980, lors de la naissance de l'Acid House à Chicago et en Grande-Bretagne, à Goa,Ibiza et Israël ensuite.


Confusion entre Free party et Rave party
Le terme rave était initialement un équivalent du terme free party et désignait les « fêtes libres » dans leur globalité, soirées qui se déroulaient hors du cadre législatif réglementant les fêtes en termes de sécurité et de droits d'exploitation.

Mais même s'il y a souvent confusion entre rave party et free party du fait de leur origine commune, ils désignent maintenant deux courants bien distincts :

la Free party, underground et Hardtek avec un accès sur donation;
la Rave party, Techno ou Trance psychédélique, underground également, mais plus officielle et réglementée avec un accès à prix fixe.
Cette scission des deux termes et des deux publics est apparue d'abord en France dès le milieu des années 1990, notamment sous l'impulsion des Spiral Tribe qui commençaient alors à utiliser le terme de Free party sur leur fly plutôt que celui de rave.

dsl copier coller me suis couper les doigt ce mat :chapo:

Auteur:  dibamix33 [ Mar Oct 14, 2008 6:31 pm ]
Sujet du message: 

Chronologie

Période britannique
Les Spiral organisent leur première fête au Royaume-Uni en octobre 1990. Très vite avec d'autres sounds systems technos ils se rapprochent des travellers, dont ils adoptent le mode de vie nomade. Ils se produisent ainsi dans plusieurs free festivals, événements emblématiques de la culture traveller. Emportant avec eux tout le matériel nécessaire à l'organisation de leurs fêtes, ils organisent de nombreuses free parties dans divers lieux squattés, essentiellement dans le sud de l'Angleterre.
En mai 1992, le sound system participe au festival de Castlemorton qui attire environ 30 000 personnes, le plus grand événement de ce type à l'époque. À la fin du festival, les membres des Spiral sont arrêtés et inculpés sous la charge de « conspiration en vue de créer un trouble à l'ordre public » (« conspiracy to cause public nuisance »). Le procès qui a lieu en 1994 est l'un des plus longs et coûteux de l'histoire britannique, s'étendant sur près de quatre mois. À l'issue du procès, tous les accusés sont acquittés.
Les Spiral et le mouvement free party sont alors largement médiatisés, plusieurs journaux demandant qu'une action soit entreprise contre les nuisances causées par les raves illégales. En réponse, le gouvernement britannique adopte en 1994 le Criminal Justice and Public Order Act qui entre autres mesures donne à la police des pouvoirs accrus pour réprimer les rassemblements festifs en plein air. La loi est explicitement dirigée contre la musique techno définie comme « caractérisée par l'émission de rythmes répétitifs » (« wholly or predominantly characterised by the emission of a succession of repetitive beats »).

Voyages en France et en Europe
En 1993, plusieurs membres de la Spiral Tribe gagnent la France, fuyant la répression au Royaume-Uni. Ils organisent ce qu'ils appellent alors des « raves gratuites », on retiendra le teknival de Fontainebleau ou celui de Tarnos (Alien Festival - 10 jours - été 1995) dans les Landes. Cette traduction de l'expression « free party » est par la suite abandonnée car le mot « gratuit » ne couvrait pas l'intégralité du sens du mot « free » qui, s'il peut faire référence à la gratuité évoque également la liberté. Le mot « rave » est lui aussi abandonné ; il est repris uniquement pour désigner les soirées technos payantes et autorisées. Vers 1995, l'expression « free party » devient la norme pour désigner le type d'événements organisé par les Spirals.
Les Spiral ont ainsi contribué à l'émergence de nombreux sound systems français tels que les TNT, Hérétik, Troubles fêtes, Tomahawk, Infrabass, Nomads, Foxtanz et OQP, dont beaucoup ont décidé de les imiter après avoir assisté à l'une de leurs soirées.
Pendant cette période, le sound system voyage aussi beaucoup à travers l'Europe. Ils ont ainsi participé à l'organisation du premier teknival CzechTek en République tchèque en 1994, événement devenu annuel par la suite. Ils ont également organisé des free parties et teknivals aux Pays-Bas, en Allemagne, Espagne, Italie, répandant sur leur passage leur conception de la free party. Par la suite, une partie de la tribu s'est rendue aux États-Unis pour y organiser free parties et teknivals. Les Spiral se sont séparés vers 1996, certains membres fondant de nouveaux collectifs, d'autres entamant des carrières solos.
En 2004 est sorti un DVD intitulé World Traveller Adventures[1] qui regroupe plusieurs documentaires sur le mouvement free party. Le titre fait référence à l'un des morceaux de l'album des Spiral Forward the revolution. L'un des documentaires, intitulé 23 minute warning (également le titre de l'un de leurs premiers morceaux), retrace l'histoire du collectif à travers des interviews et des images d'archive de l'époque.

Philosophie

Principes et influences
Les idées des Spiral Tribe peuvent être résumées par le slogan « free music for free people ». Cette philosophie dénonce l'industrie musicale et culturelle, prône et applique l'autogestion, l'autonomie, le respect de l'environnement. Elle comprend une critique du capitalisme, une certaine tendance vers l'anarchisme et est proche du mouvement Do It Yourself (DIY) et de la conception des « Zone d'autonomie temporaire » (ZAT) théorisées par Hakim Bey.
Sur un plan plus pratique, le concept de sound system a été repris de la communauté immigrée caribéenne. Musicalement, les Spiral ont été influencés par l'acid house, et par le fameux club de Manchester The Haçienda, qui a fait découvrir à toute une génération ce qu'était la musique électronique amplifiée.

La symbolique des Spiral Tribe
La forme de la spirale a donné son nom à la tribu ; on retrouve le motif sur plusieurs flyers et pochettes de disques vinyles produits par les Spiral. D'après l'un des membres, le nom de la tribu lui a été inspiré par un poster affiché dans un bureau où il travaillait, représentant une coquille d'ammonite composée de plusieurs spirales interconnectées[1].
Depuis sa création, le groupe se montre obsédé par le nombre 23. On le retrouve ainsi sur de nombreuses pochettes, posters et flyers. Des soirées ont souvent été organisées le vingt-troisième jour du mois. Plusieurs vinyles sont sortis sous le code générique SP23 ; enfin le premier label fondé à Paris pour sortir leurs productions musicales s'appelait Network 23. Ce dernier nom est lui-même présent dans l'un de leurs premiers morceaux dans un sample issu de la série Max Headroom : « this is network 23, the network that means business now transmitting live to the world ».
D'autres personnes célèbres, en particulier dans le monde littéraire, ont attaché de l'importance à ce nombre. C'est ainsi le cas de l'écrivain William S. Burroughs qui le glissait dans toutes ses histoires, et aimait à interpréter toutes les apparitions du nombre dans sa vie quotidienne afin de démontrer qu'elles n'étaient pas dues au hasard. Le nombre 23 est par ailleurs important pour le discordianisme et dans la trilogie Illuminatus de Robert Anton Wilson.

Membres des Spiral Tribe
La notion de membre de la tribu était très informelle ; très vite au-delà du noyau dur initial de nombreux artistes les ont rejoints, les accompagnant dans leurs périples parfois pour quelques fêtes seulement, d'autres de manière plus durable, le public ayant tendance à considérer comme Spiral tout artiste se produisant dans l'une de leurs free parties.
On peut notamment citer comme membres :

bonne lecture a tous

yep mr chicho mon metier avant y avait l'etude de marché aussi

surtout ne jamais divulguer ses sources

peace
_________________
Tyhou??? allons dans les bois perchés sur une branche

copié collé dsl :zcorde:

peace :chapo:

Auteur:  MissChaussette [ Mar Oct 14, 2008 6:44 pm ]
Sujet du message: 

Et pourtant Dibamix il faut toujours citer ses sources sinon ça s'appelle du plagiat ..

Si un jour tu t'ennuie tu peux te pencher sur le droit de la propriété intellectuelle ...

Auteur:  dibamix33 [ Mar Oct 14, 2008 6:54 pm ]
Sujet du message:  les anciclopedie

MissChaussette a écrit:
Et pourtant Dibamix il faut toujours citer ses sources sinon ça s'appelle du plagiat ..

Si un jour tu t'ennuie tu peux te pencher sur le droit de la propriété intellectuelle ...


en france les anciclopedie et les dico c'est pour tout le monde

assaie de m'attaquer pour plagia attention au jurisse prudence :mrgreen:

peace :chapo:

dsl pour les fautes :wink:

Auteur:  MissChaussette [ Mar Oct 14, 2008 7:08 pm ]
Sujet du message:  Re: les anciclopedie

dibamix33 a écrit:
MissChaussette a écrit:
Et pourtant Dibamix il faut toujours citer ses sources sinon ça s'appelle du plagiat ..

Si un jour tu t'ennuie tu peux te pencher sur le droit de la propriété intellectuelle ...


en france les anciclopedie et les dico c'est pour tout le monde

assaie de m'attaquer pour plagia attention au jurisse prudence :mrgreen:

peace :chapo:

dsl pour les fautes :wink:


le bescherelle est accessible à tout le monde aussi :lol: :lol:

Et sache que les encyclopédie et dictionnaire sont eux aussi soumis aux règles du droit d'auteur et même wikipédia qui est une encyclopédie "libre"

"Si vous voulez utiliser des documents de Wikipédia dans votre propre livre, article, site web ou une autre publication, vous le pouvez à condition de respecter la GFDL, ce qui impose les conditions suivantes :

1. Vos documents doivent à leur tour être publiés sous GFDL.
2. Vous devez mentionner l'origine de chaque document (section 4B de la licence).
3. Vous devez fournir un accès à une « version transparente » du document (section 4J, pour un article de Wikipédia, la « version transparente » est le « wikitexte »). Ces deux obligations peuvent être satisfaites en fournissant dans le document un lien HTML menant à fr.wikipedia.org."

Source : wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

alors ta jusrisprudence .. ne te sauvera pas dans ce cas là :-D

Auteur:  grayve [ Mar Oct 14, 2008 7:19 pm ]
Sujet du message: 

j'ai même pas lu...

personnellement je pense qu'il n'y a aucun combat donc le débat est juste inintéressant de mon point de vue....

La free c'est avant tout une fête et de la musique... pour ceux qui veulent épiloguer sur un combat du libre contre le payant ou d'une certaine volonté de créer un monde meilleur ou autre... je pense que vous êtes a coté de la plaque

Mais bon chacun est libre de penser ce qu'il veut c'est bien pour cela que ce forum est crée.

Pour en venir au but je dirais soyez concis car la rien qu'en voyant les pavés je n'ai même pas la volonté d'en lire la moitié (tout en sachant que chacun répète plus ou moins ce qu'a dit l'autre avec sa variante personnelle...)

Auteur:  dibamix33 [ Mar Oct 14, 2008 7:23 pm ]
Sujet du message:  Re: les anciclopedie

MissChaussette a écrit:
dibamix33 a écrit:
MissChaussette a écrit:
Et pourtant Dibamix il faut toujours citer ses sources sinon ça s'appelle du plagiat ..

Si un jour tu t'ennuie tu peux te pencher sur le droit de la propriété intellectuelle ...


en france les anciclopedie et les dico c'est pour tout le monde

assaie de m'attaquer pour plagia attention au jurisse prudence :mrgreen:

peace :chapo:

dsl pour les fautes :wink:






le bescherelle est accessible à tout le monde aussi :lol: :lol:

Et sache que les encyclopédie et dictionnaire sont eux aussi soumis aux règles du droit d'auteur et même wikipédia qui est une encyclopédie "libre"

"Si vous voulez utiliser des documents de Wikipédia dans votre propre livre, article, site web ou une autre publication, vous le pouvez à condition de respecter la GFDL, ce qui impose les conditions suivantes :

1. Vos documents doivent à leur tour être publiés sous GFDL.
2. Vous devez mentionner l'origine de chaque document (section 4B de la licence).
3. Vous devez fournir un accès à une « version transparente » du document (section 4J, pour un article de Wikipédia, la « version transparente » est le « wikitexte »). Ces deux obligations peuvent être satisfaites en fournissant dans le document un lien HTML menant à fr.wikipedia.org."

Source : wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

alors ta jusrisprudence .. ne te sauvera pas dans ce cas là :-D


merci pour le conseil mais j'ai toujour eu des tendance a aller a contre sens :zcorde:

si votre forum a des probleme je serai pret a en assumer les consequence

peace :chapo:

Auteur:  SylvAnimal [ Mer Oct 15, 2008 1:27 am ]
Sujet du message:  Bon...

Je rejoins beaucoup de points de vu...

Je vois la free comme une fête libre et puissante, un monde à part dans lequel c'est bon de s'évader...
Si la free fait rêver, c'est à mon sens parceque quand on redescend dans la société, on prend des coups de pieds au cul. La free nous fait du bien et nous permet d'avoir du courage pour continuer à survivre.

J'ai un peu la philo du teufeur de base : "On râle sur tout, on gueule sur l'Etat, on se fout des autres,mais quesqu'on aime se faire entendre !". C'est pourquoi, si je le pourrais, je passerais ma vie en médiateur du public de la free. (Mon rêve serait de passer à une émission TV pour parler de la free et en mettre plein la gueule aux gens qui ne veulent pas m'entendre :-D ).

Revenons au "débat : combat de la free", ça devrait se résumer à une question : "Est-ce que la free est en danger ?". Je vois pas beaucoup de danger : quand on veut, on peut. L'Etat veut se la foutre dans la poche, à nous de lui mettre au cul !
Si c'est le débat porte sur les mentalités présentes en teuf, je ne m'y penche pas, la plupart des gens de la free sont des UD, inutile de juger comment l'ambiance va partir, ça dépend en grande partie de la défonce... Pour tout le monde, peu importe les idées, l'envie du moment l'emporte sur les convictions, alors les mentalités, je m'en fous : "Si je te sens pas, dégage de ma vue !".

Bien sûr quand je peux aider, je le fais ; malgrès les nombreuses critiques de mon point de vue sur la donnation, je fais ce que je peux pour sortir les autres de la merde. Bien sûr, jamais sans recul, je vois pas pourquoi j'irais me faire bouffer la main quand je la tend à quelqu'un qui m'inspire pas confiance.

Après, c'est vrai, je suis aussi un grand rêveur. Les free inspirent ma vie de demain et me montre la voie que mon coeur appelle. Rien de plus, rien de moins. C'est le monde le plus proche de mon utopie actuelle, c'est donc celui dans lequel je me sens bien. Après, je me vois mal refaçonner la teuf à mon image, je la prend telle qu'elle est et je suis le mouvement. Bien sûr en dehors, mes convictions reprennent le dessus et je milite tous les jours pour mon utopie.

C'est simple et sincère. :chapo:

Auteur:  meskaline [ Mer Oct 15, 2008 1:34 am ]
Sujet du message: 

mouai sérieux pour etre concis sa devient plus la percherie qu'autre chause faut voir les choses en face ...
c'est mon point de vue je suis pret a en débattre :]
avant qu'on commence a m'incendier :]

Auteur:  Wazzif [ Mer Oct 15, 2008 11:45 am ]
Sujet du message: 

La percherie oui, mais la percherie libre ...

Auteur:  grayve [ Mer Oct 15, 2008 12:11 pm ]
Sujet du message: 

meskaline a écrit:
mouai sérieux pour etre concis sa devient plus la percherie qu'autre chause faut voir les choses en face ...
c'est mon point de vue je suis pret a en débattre :]
avant qu'on commence a m'incendier :]


exact +1

Auteur:  Chantal [ Mer Oct 15, 2008 1:05 pm ]
Sujet du message: 

meskaline a écrit:
sa devient plus la percherie qu'autre chause faut voir les choses en face ...


Est-ce que ça a un jour été autrechose ?

Auteur:  SylvAnimal [ Mer Oct 15, 2008 1:25 pm ]
Sujet du message: 

Chantal a écrit:
meskaline a écrit:
sa devient plus la percherie qu'autre chause faut voir les choses en face ...


Est-ce que ça a un jour été autrechose ?



Aucune idée, mais je vous trouve bien chiant...

Page 2 sur 3 Heures au format UTC + 2 heures
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/